Peut-on devenir rentier en immobilier ?

L’immobilier constitue l’un des placements les plus avantageux aujourd’hui. La rentabilité qu’il offre pousse certaines personnes à envisager sérieusement de devenir rentier immobilier. Le terme désigne un individu qui vit uniquement des revenus issus de ses investissements en pierre. Il est tout à fait possible d’arriver à cette indépendance. Il suffit de suivre les conseils prodigués dans cet article.

Définir la somme à utiliser pour régler ses charges mensuelles

Avant de vous lancer sur cette voie, vous devez d’abord vous poser une question très importante : de combien ai-je besoin pour vivre convenablement pendant 30 jours ? 1000 euros ? 2000 euros ? La définition du montant doit se faire avec précisions. Prenez un stylo et un bout de papier. Créez dessus deux tableaux.

Dans le premier, mettez les charges incompressibles, c’est-à-dire celles que vous allez effectuer, peu importe ce qui se passe. Il s’agit du loyer (si vous êtes encore dans un appartement locatif), des factures (eau, électricité, téléphone, internet, etc.), des vivres, du transport, de la santé, de l’assurance, etc. Dans le second tableau, écrivez les dépenses facultatives comme les loisirs (cinéma, sortie entre amis, visite d’un parc animalier, etc.).

Devant chaque charge, mettez la somme approximative dont vous aurez besoin. Additionnez toutes les sommes pour avoir un montant unique, celui que vous allez probablement dépenser pour vos différentes charges, incompressibles ou pas. Bien entendu, vous devez laisser une marge pour les imprévus qui vont sûrement subvenir.

Trouver des biens immobiliers rentables

Maintenant que vous savez approximativement combien vous allez dépenser mensuellement, partez à la recherche des biens immobiliers. Ceux qui, bien sûr, peuvent vous permettre d’assurer votre train de vie. Ciblez les villes à fort potentiel immobilier. Les cités telles que Mans, Toulouse, Montpellier, Lille, Strasbourg.

Bien entendu, un seul bien immobilier ne peut pas vous permettre d’assurer votre statut de rentier immobilier. Multipliez les acquisitions ! Chaque année, effectuez un nouvel achat. Si vous avez la possibilité de contracter un prêt à la banque pour y arriver, n’hésitez pas. Vous lancer dans l’achat d’un immeuble ou autre bien immobilier régulièrement vous permet de constituer un important patrimoine immobilier.

Imaginez que vous possédez 5 appartements locatifs. Chacun vous rapporte entre 800 et 1000 euros à la fin du mois. Au total, cela fait 4000 euros ou 5000 euros dans votre compte mensuellement. Même si vous enlevez les dépenses liées à l’entretien des logements et autres, il vous restera assez pour vivre pendant 30 jours. Le plus important, c’est de trouver des biens immobiliers rentables.

Un autre élément qui va vous permettre d’assurer la rentabilité de vos biens, c’est leur emplacement géographique. Un appartement situé dans le centre-ville a plus de chance d’être occupé toute l’année qu’une maison en montagne.

Diversifier ses sources de revenus immobiliers

C’est bien de réaliser des placements dans l’immobilier, mais c’est encore mieux quand cela est fait intelligemment. Pour assurer une rentrée d’argent importante, et ce, régulièrement, n’investissez pas seulement dans l’immobilier locatif. Les appartements peuvent ne pas être occupés pendant des semaines. Les locataires peuvent rencontrer des difficultés dans l’acquittement de leurs responsabilités à votre égard.

Diversifiez alors vos sources de revenus immobiliers en acquérant aussi des locaux à vocation commerciale (boutique, magasin). Ce type de bien immobilier offre plusieurs avantages. Il vous rapporte un revenu bien plus élevé qu’un immeuble résidentiel (3 à 5 % pour un bien locatif résidentiel et 5 à 7 % pour un local commercial). Le site https://www.real-invest.fr/ vous donne plusieurs conseils pour améliorer ce rendement.

De plus, vous ne risquez pas de faire face à des situations d’impayés. Les boutiques sont généralement occupées dans le but de mener une activité économique. Ceux qui les louent préfèrent vite régler le loyer pour continuer à exercer leurs activités. Quand bien même le locataire n’arrive pas à remplir ses obligations, vous avez plus de facilité à récupérer vos clés.

A propos de Laurence 145 Articles
Je partage ici mon expérience dans l'investissement immobilier, la fiscalité et la gestion de patrimoine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*