Nos astuces pour améliorer votre rendement locatif

Le rendement locatif est le rapport entre le revenu locatif brut et le prix d’achat du bien (ou les éventuels coûts d’entretien). En mettant de côté la plus-value potentielle à la revente, ce rendement est le paramètre le plus important pour évaluer la rentabilité d’un projet d’investissement. Même après l’achat de votre bien locatif, vous pouvez augmenter votre rentabilité et faire des économies. Découvrez, dans ce dossier, les différentes astuces que vous pouvez utiliser.

Revalorisez votre loyer

La nature passive d’un revenu locatif amène souvent les investisseurs à ne plus reconsidérer les conditions de location définies à un moment donné. Cependant, à mesure que le temps passe et le coût de l’immobilier change. Informez-vous donc sur la valeur locative du m² habitable de votre région. Cela vous permettra de réévaluer votre loyer au moment opportun. Vous pouvez le faire chaque année à la date du terme du contrat de location.

La colocation

Il s’agit d’un mode de vie désormais prisé par les actifs urbains et qui présente un certain nombre d’avantages pour les propriétaires bailleurs. Si vous possédez ou venez d’acquérir un bien localisé dans une zone jouissant d’un marché locatif tendu, c’est le moment d’envisager une colocation. Cela vous permettra d’amplifier votre rendement locatif.

De fait, les biens proposant plusieurs chambres avec salles de bains, le Wi-Fi, des meubles ou de l’électroménager, présentent de nombreux avantages en matière de location. En plus d’être loué à un prix plus attractif, les places sont quasi inexistantes et les risques de non-paiement sont réduits.

Louez votre appartement meublé pour augmenter vos revenus locatifs

Les locations meublées sont en moyenne 20 % plus chères que celles nues. Dès lors, cette option est à considérer car la demande est forte, malgré le fait qu’elles soient plus contraignantes. Les taxes sont surtout avantageuses pour ce type de location parce qu’en adoptant la déclaration au réel, les équipements du logement peuvent être amortis.

Diminuez votre imposition

Le rendement locatif net après impôt (RLNAI) est un élément capital que vous pouvez exploiter afin d’en tirer un certain avantage. Pour faire baisser leurs taxes foncières et optimiser leur RLNAI, beaucoup pensent au Pinel ou à divers autres solutions de défiscalisation. Toutefois, il existe des dispositifs plus accessibles et pourtant très efficace. C’est notamment le cas en optant pour un statut de loueur meublé non professionnelle réel ou LMNP réel.

Ce statut est accessible pour tout type de bien locatif et tout type de bailleur individuel. Dans certaines villes avec un marché immobilier tendu, le LMNP réel peut même vous aider à supprimer pratiquement votre base imposable sur les loyers. Il suffit pour cela d’exploiter les amortissements comptables.

Renégociez les assurances

Généralement, les propriétaires regroupent certaines assurances, notamment l’assurance du prêt, l’assurance habitation PNO et même l’assurance des loyers impayés. N’hésitez pas à comparer, calculer et demander à renégocier vos cotisations chaque année. L’ensemble de ces économies vous permettront d’avoir un rendement locatif plus élevé.

Les charges communes (cas de copropriété)

Les charges communes ont un double impact sur le rendement locatif de votre bien. D’une part, si l’indivis pour laquelle vous payez est mal gérée, ce n’est évidemment pas rentable pour vous. Par conséquent, vous devez assister aux assemblées générales et collaborer avec le syndic. De cette façon, vous pouvez vous assurer que les dépenses budgétaires de la copropriété sont bien cadrées.

D’autre part, les parties communes peuvent ne pas bénéficier du même entretien que votre appartement en location. Cela peut affecter immédiatement l’attractivité de votre bien. Vous recevrez alors de nombreuses plaintes de voyageurs quant à l’aspect ou la propreté des parties communes. Vous devez donc veiller à ce que ces parties présentent le même standing que votre partie privative. Sinon, vous risquez d’être de plus en plus en vacance locative.

Renégociez votre crédit

Économisez également de l’argent grâce au rachat potentiel d’un prêt immobilier. Selon la variation des taux d’intérêt offerts par les banques, vous pouvez racheter votre crédit immobilier en espérant trouver de meilleures conditions de remboursement. Même si votre prêt a déjà été renégocié une fois, notez que vous pouvez le faire plusieurs fois.

Cette solution peut toutefois ne pas être très avantageuse. En effet, le rachat implique qu’une autre banque rembourse votre prêt, ce qui entraîne des frais supplémentaires. Alors, assurez-vous que cela en vaut la peine.

Faites des travaux de rénovation pour valoriser le bien

Une maison en bon état est un logement dans lequel vous dépensez moins en réparations courantes. Cela vous permet d’augmenter votre prix du loyer. Pour cela, lancez-vous dans la réalisation des travaux de rénovation. Assurez-vous que le logement est moderne et confortable pour susciter l’intérêt des candidats à la location. Cela est sans compter que vous pouvez créer un déficit foncier en déduisant la somme des travaux de vos revenus.

A propos de Laurence 145 Articles
Je partage ici mon expérience dans l'investissement immobilier, la fiscalité et la gestion de patrimoine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*