Emprunteur et co-emprunteur, quelles sont les différences ?

Un emprunteur est une personne qui contracte un prêt immobilier. Lorsqu’il n’est pas en mesure d’assumer seul le côté financier, il peut avoir besoin d’un co-emprunteur.

Le co-emprunteur peut être un conjoint, un membre de la famille ou un ami proche qui s’engage à être responsable du prêt avec l’emprunteur. L’emprunteur et le co-emprunteur sont responsables à 100 % du prêt du point de vue légal.

Qu’est-ce qu’un emprunteur ?

Les prêteurs permettent à ceux qui ont du mal à obtenir un prêt à cause d’un mauvais historique de crédit de faire appel à un co-emprunteur pour signer le contrat de prêt. Cela signifie que la réglementation autorise que plusieurs individus contractent ensemble un seul et même prêt.

Les responsabilités de l’emprunteur ne changent pas avec l’ajout d’un co-emprunteur. L’emprunteur est responsable du remboursement de la totalité du montant du prêt dans le délai spécifié par le prêteur et énoncé dans le contrat de prêt.

L’accord de prêt exige un paiement mensuel de l’emprunteur qui comprend le capital et les intérêts (commission que le prêteur impose pour prêter de l’argent).

Les emprunteurs peuvent faire face à des frais de retard s’ils ne paient pas à temps, et certains prêts sont assortis d’une pénalité pour remboursement anticipé du prêt.

Un emprunteur est la personne qui a l’entière responsabilité du remboursement du prêt. Le co-emprunteur est une personne ajoutée au prêt pour aider l’emprunteur à obtenir son approbation.

Le co-emprunteur prend le risque de rembourser le prêt si l’emprunteur ne peut pas ou ne peut plus le faire.

Qu’est-ce qui distingue le co-emprunteur ?

Un emprunteur peut faire appel à un co-emprunteur lorsqu’il ne peut obtenir qu’un faible crédit ou qu’il ne peut pas obtenir un prêt par lui-même. Pour les emprunteurs ayant une bonne côte de crédit, avoir un co-emprunteur permet un montant de prêt plus élevé.

Les conjoints sont les plus co-emprunteurs dans la plupart des cas.

On parle de co-acquéreur lorsqu’il s’agit de prêts hypothécaires et d’emprunts pour l’achat d’une maison ou d’une propriété. Le co-acquéreur est différent du co-emprunteur.

Un co-acquéreur est financièrement responsable du prêt et son nom apparaît sur le titre du bien. Il a des droits de propriété et des responsabilités sur le bien acquis.

Les co-acquéreurs ont une pleine participation dans la propriété achetée. Les co-emprunteurs n’ont qu’une participation financière dans l’hypothèque utilisée pour acheter la propriété. Les revenus et les antécédents de crédit des deux parties sont pris en compte lors de l’admissibilité au prêt. 

Le prêteur examine les revenus, les dettes et les actifs du co-emprunteur en même temps que ceux de l’emprunteur. Les antécédents financiers et les antécédents de crédit du co-emprunteur sont également pris en considération avant l’approbation de la demande de prêt.

C’est un moyen pour la banque de s’assurer que l’emprunt sera remboursé correctement.

Si votre prêt est approuvé, le co-emprunteur et vous êtes responsables à 100 % de la dette. Le co-emprunteur a les mêmes responsabilités et assume les mêmes risques que l’emprunteur.

Si l’emprunteur ne rembourse pas à temps ou ne rembourse pas le prêt, le co-emprunteur est responsable financièrement de ce prêt. Le co-emprunteur, comme l’emprunteur, est tenu d’effectuer tous les paiements à temps et peut payer des pénalités s’il y a un retard de paiement.

Si l’emprunteur devient incapable ou refuse d’effectuer des paiements, le co-emprunteur est légalement responsable et doit payer la totalité du solde restant.

Lorsque vous contractez un prêt avec un co-emprunteur, cela s’appelle un prêt immobilier solidaire.

Le(s) co-emprunteur(s) d’un prêt immobilier solidaire

Un mineur ne peut pas être co-emprunteur. Le co-emprunteur doit remplir les conditions d’éligibilité d’un prêt au logement : avoir une source de revenu stable et une cote de crédit élevée.

Le co-emprunteur a la possibilité de ne pas payer les mensualités équivalentes du prêt immobilier, selon l’arrangement entre lui et l’emprunteur. Il est toutefois légalement responsable du remboursement du prêt en cas de défaillance de l’emprunteur.

Assurez-vous de connaître les responsabilités qui y sont attachées avant d’envisager de jouer ce rôle. Vous devez examiner de près les documents requis pour un prêt immobilier et consulter un expert si nécessaire.

L’assurance figure parmi les conditions obligatoires demandées au co-emprunteur. Le montant de l’assurance est déterminé par la mesure de responsabilité du co-emprunteur dans le remboursement du prêt. Ce montant est établi sur une base individuelle.

L’assureur ne rembourse pas la totalité de la dette en cas d’événement assuré. Il assure uniquement celle qui a été payée par son client.

Le revenu du co-emprunteur a un impact direct sur le montant du prêt que la banque peut accorder. Le retard de paiement par l’emprunteur implique automatiquement que le co-emprunteur doit payer les mensualités en retard. Cela ne se fait pas nécessairement sous décision de justice.

Les responsabilités du co-emprunteur

Le co-emprunteur assume les obligations découlant du contrat de prêt immédiatement après avoir signé les documents.

Si vous êtes co-emprunteur d’une hypothèque, vous êtes légalement tenu pour responsable du prêt. Cela signifie que vous êtes responsable des paiements mensuels et du remboursement de l’hypothèque.

Cette responsabilité légale s’applique que vous viviez dans la propriété obtenue via le prêt ou que vous ne soyez responsable que d’une partie du paiement mensuel, selon l’accord que vous avez avec l’autre emprunteur.

Les emprunteurs sont considérés de la même manière par le prêteur et sont tenus responsables de l’hypothèque. Il est important de comprendre la responsabilité juridique et financière que vous assumez avant d’accepter de devenir co-emprunteur d’un prêt hypothécaire.

Vous devez vous assurer que la personne dont vous vous portez garant a les moyens de payer l’hypothèque, les assurances et les frais d’entretien du bien immobilier qu’il a acheté avec le prêt avant de cosigner.

Vous devez disposer de ressources financières suffisantes pour couvrir les paiements en cas de défaut de paiement de l’emprunteur. Vous pouvez prendre des mesures supplémentaires pour vous protéger contre les faux pas financiers. 

Si vous êtes un parent qui souhaite aider votre enfant à acquérir sa maison, assurez-vous de pouvoir remplir votre responsabilité financière vis-à-vis du prêteur jusqu’au bout.

Si vous êtes un conjoint, un concubin, un partenaire ou un ami, une rupture n’annule pas votre responsabilité envers la banque, vous devez continuer à honorer vos engagements.

Vous ne devriez co-emprunter que pour des personnes en qui vous avez confiance et dont vous êtes sûrs qu’elles peuvent assumer leurs responsabilités vis-à-vis de la banque. Il est préférable de ne pas accepter de cosigner un prêt pour quelqu’un que vous venez de rencontrer.

Cela représente une grande responsabilité si vous n’avez pas la possibilité financière d’assumer le paiement intégral.

Si le montant de l’hypothèque n’est pas payé à temps chaque mois par l’emprunteur, il peut arriver que :

  • Les paiements en retard figurent dans votre dossier de crédit ;
  • Vous auriez à payer des pénalités qui résultent des retards de paiement ;
  • Cela ait une incidence sur votre capacité à obtenir des prêts à l’avenir ;
  • Votre cote de crédit chute.

Les exigences requises pour être co-emprunteur

 Le co-emprunteur doit être majeur. Il peut être un parent ou un ami proche. Les prêteurs hypothécaires considèrent les parents suivants comme éligibles pour être co-emprunteurs des prêts :

  • Parents et grands-parents (beaux-parents, adoptifs et nourriciers) ;
  • Enfants adultes ;
  • Frères et sœurs ;
  • Tantes et oncles ;
  • Conjoints, concubins ou partenaires domestiques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*