Le viager : la solution d’acquisition immobilière parfaite ?

Depuis quelques années, l’immobilier viager connait un important succès dans l’hexagone. Pour cause, il permet d’échelonner le versement des frais d’acquisition d’un bien immobilier et/ou de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

Toutefois, en raison de la singularité du procédé, l’immobilier viager soulève encore quelques interrogations. De quoi s’agit-il concrètement ? Quels en sont les avantages ? Cet article apporte des éléments de réponse.

Le viager : une nouvelle façon d’acquérir un bien immobilier

Dans l’immobilier, le viager une solution économique viable consiste à vendre un bien immobilier contre le versement d’une rente. En clair, le vendeur cède un bien immobilier à un acheteur (débirentier) contre le versement d’une rente.

Cette dernière est un montant préalablement défini qui peut être versé de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle jusqu’au décès du vendeur. Idéalement, afin d’obtenir un contrat équitable, les modalités de versement doivent être négociées par des spécialistes.

Cela dit, en raison du caractère singulier du viager, la valeur finale des biens immobiliers vendus sous ce régime est différente de celle des autres biens de même nature. À ce niveau, il est essentiel de tenir compte d’éléments tels que :

  • le statut du bien (libre ou occupé) ;
  • l’âge du vendeur (ou une estimation de son espérance de vie) ;
  • le versement ou non d’un bouquet.

L’âge du vendeur est particulièrement important parce qu’il permet de faire une projection sur le montant final approximatif de l’opération.

Bon à savoir : Au moment de la finalisation d’un contrat viager, le vendeur peut demander le versement d’un bouquet, une somme d’argent comptant soustraite du prix de vente.

Pourquoi opter pour l’immobilier viager ?

Grâce à ses caractéristiques, l’immobilier viager présente de réels avantages aussi bien pour les vendeurs que pour les acheteurs.

Les avantages de l’immobilier viager pour l’acheteur

Pour l’acquéreur, le principal avantage de l’immobilier viager est financier. Cette forme d’acquisition nécessite un budget nettement moins élevé qu’un achat traditionnel de biens immobiliers. En conséquence, il n’est plus nécessaire de souscrire à un prêt immobilier avant d’envisager l’achat d’une maison.

De plus, puisqu’il paie l’acquisition du bien immobilier jusqu’au décès du vendeur, l’acheteur bénéficie d’une décote de 30 % par rapport à la valeur réelle du bien. Cela lui permet de réduire les frais d’acquisition de base.

Les avantages de l’immobilier viager pour le vendeur

Pour le vendeur, l’immobilier viager est une solution financière intéressante. En plus d’offrir une rente à vie, ce régime permet de bénéficier d’un acompte intéressant dans le cadre du versement d’un bouquet.

Les avantages de l’immobilier viager sont aussi fiscaux. En effet, seulement une partie de la rente viagère est imposable. Le pourcentage d’imposition dépend essentiellement de l’âge du vendeur au moment de l’opération. De plus, le bouquet versé au moment de la vente est exonéré d’impôt.

Cela dit, en dehors de ces avantages fiscaux, l’immobilier viager présente de réels avantages structurels. Par exemple, dans le cadre d’un viager occupé, le vendeur a l’usufruit de son bien tout en cédant la propriété à l’acquéreur. Dans ce cas, il continue à profiter du bien immobilier tout en assumant des charges mineures.

A propos de Laurence 149 Articles
Je partage ici mon expérience dans l'investissement immobilier, la fiscalité et la gestion de patrimoine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*